Le Macumba

SliderMac
Recommend
  • Facebook
  • Twitter
  • Google +
  • LinkedIN
  • Pinterest
Share
Tagged in
Leave a reply

Description

En faisant l’acquisition d’un club de nuit mythique de la rue de Rivoli, le groupe Walt ne s’attendait certainement pas à faire une découverte aussi surprenante…

Travaillant à faire disparaître la décoration en place, un membre de l’équipe met à jour un câble d’un aspect étrange : pourtant débranché, il continue d’émettre des pulsations saccadées, entouré d’une poussière dorée flamboyante.

Poussé par la curiosité et devant les yeux médusés de ses compagnons, il branche le câble à une source électrique…

C’est alors qu’est révélé le décor du Macumba : un temple rétro-futuriste où le culte de divinités méconnues semble être célébré à grand renfort d’offrandes et de transes musicales.

S’agit-il d’une ancienne civilisation en avance sur son temps ? D’un peuple venu d’une autre dimension ?

Les fouilles actuellement en cours révèlent jour après jour des découvertes terrifiantes : les Dieux du Macumba  présentent en effet de troublantes ressemblances avec certaines stars de la Pop, qui nous font danser sur leurs tubes depuis des dizaines d’années…

Adresse

Le Macumba

130 rue de Rivoli

75001 Paris

www.macumba.com

Les Espaces

Le décor doit réussir le défi de transporter les visiteurs dans une autre dimension, spatiale et temporelle.

La scénographie s’inspirera ainsi de films de science-fiction ou d’anticipation à l’exemple de Star Wars ou de La Planète des Singes, où les vestiges dévastés d’une ancienne civilisation se disputent à une nature luxuriante qui finit par reprendre ses droits.

Le Hall et les escaliers menant au 2ème sous-sol du Macumba sont ainsi recouverts d’une matière rappelant les murs d’un tombeau de pyramide. On sent même l’humidité courir sous les doigts en descendant les marches vers le temple maudit…

Les escaliers débouchent sur une première salle : il s’agit d’un autel célébrant le culte des divinités du Macumba. Des mausolées s’élèvent pour chacune d’entre elle, et présentent des images ou artefacts éclairant le visiteur sur le rôle de la divinité dans la mythologie macumbienne. Ils sont également le réceptacle des offrandes aux Dieux.

Cette salle sacrée s’ouvre immédiatement sur un espace rétro-futuriste, traversé de lumières et d’effets spéciaux. Au centre de ce dernier se dresse une plateforme : ses dalles lumineuses accompagnent les transes et danses magiques des adorateurs du Macumba. Ici règne en maître le grand prêtre : piochant dans un grimoire débordant de tubes des années 60 à nos jours, il entraine les visiteurs chaque nuit vers la Grande Révélation.

La dernière salle communique avec les deux premières par des portes magiques. Seuls sont admis dans cette pièce ceux qui ont prouvé leur foi dans le Macumba.

Ils peuvent alors accéder à l’expérience suprême : goûter au nectar des Dieux.

Baigné par les reflets d’un liquide doré semblant s’écouler directement des profondeurs des murs, le « Bar » propose en effet une série de breuvages et de cocktails, dont certains à base de Label 5  (secret de l’immortalité des Divinités du Macumba).

Etourdis par tant d’expériences sensorielles, des salons confortables accueillent les visiteurs. Au centre de ces derniers, une table toute en transparence laisse entrevoir l’hologramme de la précieuse bouteille, tournant sur elle-même pour les siècles et les siècles…

Info